Lien vers le jeu par navigateur Kriegspiel
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Votes pour le site!


kriegspiel

kriegspiel

Gamers'room
Votez pour ce site !



Protected by Copyscape Plagiarism Detector

Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  cryx thypex le Jeu 13 Sep 2012 - 21:15

c'était ça aldary.

_________________
JEU NAVIGATEUR : http://cmc-creations.free-h.net
TUTORIAL : http://blitzkrieg.myogame.net/t773-tutorial-provisoire-et-non-complet

Admin Créateur du jeu
avatar
cryx thypex
Admin créateur
Admin créateur

Messages : 9710
Date d'inscription : 26/09/2009
Localisation : Toulon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Darius le Jeu 13 Sep 2012 - 21:25

Les images sont tres belle et elles rendent hommage a un navire d'une autre époque qui a prit sa place dans la légende naval au coté du USS Arizona, Yamato et bien d'autres.
avatar
Darius
Général de corps d'armée
Général de corps d'armée

Messages : 1469
Date d'inscription : 14/10/2009
Localisation : maison de retraite
Age : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Gueorgui Joukov le Jeu 13 Sep 2012 - 21:34

Savez-vous quelle est la bataille qui entra dans le livre Guinness des records parce que plus de 3.5 millions ont participé a cette bataille?
avatar
Gueorgui Joukov
Maréchal
Maréchal

Messages : 4005
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Stalingrad

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Rûth d'Arnac le Ven 14 Sep 2012 - 6:43

Pour Vlassov

ils de paysan, treizième enfant de sa famille, Andreï Vlassov est né en 1900 dans le village de Lomakno, dans la région de Nijni Novgorod, en Russie. Fils d’un tailleur de village, il entra comme élève gratuit au séminaire de Nijni Novgorod. À l’âge de dix-huit ans, en pleine guerre civile russe, il s’engagea comme simple soldat dans un régiment de la 2e division du Don de l’Armée rouge et y obtint le grade de capitaine lors des campagnes d’Ukraine et de Crimée contre les armées blanches de Dénikine.

À l’issue du conflit il fut nommé major (ou commandant) et professeur de tactique à l’Académie militaire de Moscou, avant de recevoir, avec le grade de colonel, le commandement du 2e régiment de fusiliers de la division turkmène. Devenu membre du Parti communiste de l’Union soviétique (PCUS) en 1930, il épousa en 1933 une jeune femme d’un village voisin de son lieu de naissance et qui venait d’obtenir son doctorat de médecine. Lorsque éclatèrent les purges staliniennes de 1934-1935 contre le maréchal Toukhatchevski et les principaux chefs de l’Armée rouge, il servait comme chef d’État-major à la 72e division de fusiliers. C’est à cette époque que son épouse, ancienne fille de koulak, le quitta afin de ne pas le compromettre aux yeux des autorités soviétiques. La carrière fulgurante de Vlassov à la fin des années 1930 s’explique par son soutien indéfectible au stalinisme. Il bénéficia de l’épuration systématique des vétérans de la guerre civile.

En 1938, il est envoyé en Chine en tant que chef d’état-major du général Tcherepanov (en), puis comme instructeur à l’Académie militaire de Chongqing, sous le pseudonyme de Volkhov. C’est là que, selon ses dires futurs, il devait prendre conscience du double jeu de Staline : d’un côté, celui-ci soutenait le Kuomintang contre les Japonais et de l’autre il n'en maintenait pas moins des rapports étroits avec les adversaires internes des nationalistes, à savoir les communistes de Mao Zedong. À son retour, il se voit confier le commandement du 4e corps motorisé. Ayant reçu des décorations des nationalistes chinois, celles-ci lui furent « confisquées » lors de son retour en Union soviétique.

En 1939, il reçut le commandement de la 99e division de fusiliers, l’une des plus mauvaises unités de l’Armée rouge. En quelques mois, Vlassov en fit une division modèle, « une troupe d’élite exemplaire », selon un article du quotidien Étoile rouge.

En 1941, Vlassov défend Kiev avec ses unités et participe à la défense de Moscou. Il est décoré de l’ordre de Lénine et de l’ordre du Drapeau rouge.

En 1942, il est envoyé, en tant que commandant de la 2e armée de choc, pour briser le siège de Leningrad mais son opération échoue. Encerclé lors de l'opération Luban, il est capturé en juillet par les troupes allemandes.

« Staline, quant à lui, abandonna ignominieusement dans les marécages et les forêts, à quelque cent soixante kilomètres de Demiansk, la 2e Armée de choc du Général Vlassov. Après sa reddition, Vlassov fou de rage, fit cause commune avec les Allemands et accepta de former une armée russe antistalinienne. »

Antistalinien, il passe alors de Staline à Hitler et fait connaître à la Wehrmacht son désir de faire défection. Staline avait décidé que tout soldat soviétique prisonnier serait considéré comme déserteur, et donc passible de la cour martiale et de la peine capitale. Vlassov fait prisonnier était donc déjà considéré comme un « traître ». Selon une autre version des faits, Vlassov aurait été convaincu par les Allemands de rejoindre leur camp. Il fonde le Comité russe de libération et l'Armée russe de libération (Russkaya Osvoboditel'naya Armiya), dont il devient commandant en chef, avec la tâche d'aider les troupes allemandes à combattre l'Armée rouge. Hitler n'accorda qu'une confiance limitée à Vlassov et à ses troupes et ne l'autorisa à commander deux divisions armées que dans la phase finale du conflit. Il sera généralement écarté des affrontements directs avec l'Armée rouge. Certains comme le diplomate Gustav Hilger ont poussé pour qu'Hitler donne plus de latitude à Vlassov pour amener à lui plus de Russes désertant l'Armée rouge, mais ils n'ont pas réussi à se faire entendre. Le racisme antislaves du Führer ainsi que les purifications qui en ont découlé n'ont pas facilité les ralliements aux troupes russes engagées aux côtés des Allemands.

Boris Souvarine voyait en Vlassov un homme qui luttait « non pas contre sa patrie, mais contre le régime de Staline, honni des populations soumises à une sorte d'esclavage "

Dans les derniers jours de la guerre, les troupes de Vlassov, espérant gagner la faveur des Alliés, se retournèrent contre l'armée allemande en aidant le soulèvement de Prague. Mais les Alliés américano-britanniques refusèrent d'accorder l'asile à Vlassov. Le général et ses aides de camp furent ou capturés ou livrés par les Américains dans des circonstances mal définies; les membres de l'Armée russe de libération furent tous livrés avec femmes et enfants et déportés en Sibérie. Vlassov et ses généraux (sur un total de 11 officiers de son armée) furent internés à la Loubianka à Moscou, torturés, puis jugés à huis-clos et condamnés pour haute trahison à la pendaison, le 1er août 1946. d'après les rares témoins ayant parlé plus de 30 années plus tard, les conditions de la morts de officiers en général et de ils de paysan, treizième enfant de sa famille, Andreï Vlassov est né en 1900 dans le village de Lomakno, dans la région de Nijni Novgorod, en Russie. Fils d’un tailleur de village, il entra comme élève gratuit au séminaire de Nijni Novgorod. À l’âge de dix-huit ans, en pleine guerre civile russe, il s’engagea comme simple soldat dans un régiment de la 2e division du Don de l’Armée rouge et y obtint le grade de capitaine lors des campagnes d’Ukraine et de Crimée contre les armées blanches de Dénikine.

À l’issue du conflit il fut nommé major (ou commandant) et professeur de tactique à l’Académie militaire de Moscou, avant de recevoir, avec le grade de colonel, le commandement du 2e régiment de fusiliers de la division turkmène. Devenu membre du Parti communiste de l’Union soviétique (PCUS) en 1930, il épousa en 1933 une jeune femme d’un village voisin de son lieu de naissance et qui venait d’obtenir son doctorat de médecine. Lorsqu’éclatèrent les purges staliniennes de 1934-1935 contre le maréchal Toukhatchevski et les principaux chefs de l’Armée rouge, il servait comme chef d’État-major à la 72e division de fusiliers. C’est à cette époque que son épouse, ancienne fille de koulak, le quitta afin de ne pas le compromettre aux yeux des autorités soviétiques. La carrière fulgurante de Vlassov à la fin des années 1930 s’explique par son soutien indéfectible au stalinisme. Il bénéficia de l’épuration systématique des vétérans de la guerre civile.

En 1938, il est envoyé en Chine en tant que chef d’état-major du général Tcherepanov (en), puis comme instructeur à l’Académie militaire de Chongqing, sous le pseudonyme de Volkhov. C’est là que, selon ses dires futurs, il devait prendre conscience du double jeu de Staline : d’un côté, celui-ci soutenait le Kuomintang contre les Japonais et de l’autre il n'en maintenait pas moins des rapports étroits avec les adversaires internes des nationalistes, à savoir les communistes de Mao Zedong. À son retour, il se voit confier le commandement du 4e corps motorisé. Ayant reçu des décorations des nationalistes chinois, celles-ci lui furent « confisquées » lors de son retour en Union soviétique.

En 1939, il reçut le commandement de la 99e division de fusiliers, l’une des plus mauvaises unités de l’Armée rouge. En quelques mois, Vlassov en fit une division modèle, « une troupe d’élite exemplaire », selon un article du quotidien Étoile rouge.

En 1941, Vlassov défend Kiev avec ses unités et participe à la défense de Moscou. Il est décoré de l’ordre de Lénine et de l’ordre du Drapeau rouge.

En 1942, il est envoyé, en tant que commandant de la 2e armée de choc, pour briser le siège de Leningrad mais son opération échoue. Encerclé lors de l'opération Luban, il est capturé en juillet par les troupes allemandes.

« Staline, quant à lui, abandonna ignominieusement dans les marécages et les forêts, à quelque cent soixante kilomètres de Demiansk, la 2e Armée de choc du Général Vlassov. Après sa reddition, Vlassov fou de rage, fit cause commune avec les Allemands et accepta de former une armée russe antistalinienne. »

Antistalinien, il passe alors de Staline à Hitler et fait connaître à la Wehrmacht son désir de faire défection. Staline avait décidé que tout soldat soviétique prisonnier serait considéré comme déserteur, et donc passible de la cour martiale et de la peine capitale. Vlassov fait prisonnier était donc déjà considéré comme un « traître ». Selon une autre version des faits, Vlassov aurait été convaincu par les Allemands de rejoindre leur camp. Il fonde le Comité russe de libération et l'Armée russe de libération (Russkaya Osvoboditel'naya Armiya), dont il devient commandant en chef, avec la tâche d'aider les troupes allemandes à combattre l'Armée rouge. Hitler n'accorda qu'une confiance limitée à Vlassov et à ses troupes et ne l'autorisa à commander deux divisions armées que dans la phase finale du conflit. Il sera généralement écarté des affrontements directs avec l'Armée rouge. Certains comme le diplomate Gustav Hilger ont poussé pour qu'Hitler donne plus de latitude à Vlassov pour amener à lui plus de Russes désertant l'Armée rouge, mais ils n'ont pas réussi à se faire entendre. Le racisme antislaves du Führer ainsi que les purifications qui en ont découlé n'ont pas facilité les ralliements aux troupes russes engagées aux côtés des Allemands.

Boris Souvarine voyait en Vlassov un homme qui luttait « non pas contre sa patrie, mais contre le régime de Staline, honni des populations soumises à une sorte d'esclavage ».

Dans les derniers jours de la guerre, les troupes de Vlassov, espérant gagner la faveur des Alliés, se retournèrent contre l'armée allemande en aidant le soulèvement de Prague. Mais les Alliés américano-britanniques refusèrent d'accorder l'asile à Vlassov. Le général et ses aides de camp furent ou capturés ou livrés par les Américains dans des circonstances mal définies; les membres de l'Armée russe de libération furent tous livrés avec femmes et enfants et déportés en Sibérie. Vlassov et ses généraux (sur un total de 11 officiers de son armée) furent internés à la Loubianka à Moscou, torturés, puis jugés à huis-clos et condamnés pour haute trahison à la pendaison, le 1er août 1946.

Selon le témoignage des quelques rares témoins plus de 30 ans après les faits les conditions réelles de la mort des officiers en général et de Vlassov en particulier firent tellement horribles qu'ils refusèrent d'en donner le détail.
avatar
Rûth d'Arnac
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant

Messages : 201
Date d'inscription : 15/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Gueorgui Joukov le Ven 14 Sep 2012 - 6:51

Je sais qui c'est, c'etait une question pour vous c'est tout
avatar
Gueorgui Joukov
Maréchal
Maréchal

Messages : 4005
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Stalingrad

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Rûth d'Arnac le Ven 14 Sep 2012 - 7:06

Pour la plus grande bataille, peut-être Koursk, Stalingrad me parait tellement évident que je ne la retiens pas
avatar
Rûth d'Arnac
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant

Messages : 201
Date d'inscription : 15/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Fritz Bayerlein le Ven 14 Sep 2012 - 7:29

Je dirai aussi Koursk pour ma part.

D'un autre côté j'ai une question pour vous, comment le Tirpitz a-t-il été envoyé au pays des poissons par les alliés?
avatar
Fritz Bayerlein
Capitaine
Capitaine

Messages : 360
Date d'inscription : 14/02/2012
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Gueorgui Joukov le Ven 14 Sep 2012 - 7:30

Non pas du tout il n'y a pas eu 3.5 millions d'hommes a Stalingrad ou Koursk.....
avatar
Gueorgui Joukov
Maréchal
Maréchal

Messages : 4005
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Stalingrad

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Rûth d'Arnac le Ven 14 Sep 2012 - 7:55

Koursk de mémoire 900 000 allemands et 1 900 000 russes sans compter les troupes diverses, partisans et civils armés dans le dos des allemands.

Je ne vois pas, c'est surement un truc qui a duré je dirai la bataille de Berlin puisque il y a du avoir presque 3 000 000 de Russes engagés
avatar
Rûth d'Arnac
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant

Messages : 201
Date d'inscription : 15/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  cryx thypex le Ven 14 Sep 2012 - 8:13

le tirpitz a été traqué par les alliés et repéré par voie aérienne dans un fjord de Norvège. il a alors été bombardé pour être coulé.

pour la bataille j'en sais rien...

_________________
JEU NAVIGATEUR : http://cmc-creations.free-h.net
TUTORIAL : http://blitzkrieg.myogame.net/t773-tutorial-provisoire-et-non-complet

Admin Créateur du jeu
avatar
cryx thypex
Admin créateur
Admin créateur

Messages : 9710
Date d'inscription : 26/09/2009
Localisation : Toulon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Gueorgui Joukov le Ven 14 Sep 2012 - 11:28

Lors de la bataille de Koursk il y avait 1 300 000 soldats soviétiques + 600 000 en réserve contre 1 000 000 soldats allemands.

Oui c'est la bataille de Berlin il y a eu 2 200 000 soldats soviétiques contre 1 000 000 soldats allemands + 200 000 Volksturm + différents unités. Ce qui fait au total 3 500 000 soldats.





avatar
Gueorgui Joukov
Maréchal
Maréchal

Messages : 4005
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Stalingrad

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Montgomery le Ven 14 Sep 2012 - 20:21

Montgomery a écrit:Domaine : Société, vie quotidienne et culture.

Réponses :

Question n.151

Combien de juifs sont morts au cours de la Seconde Guerre mondiale, victimes de la politique d'extermination nazie ?

Réponse Joulov : 6 millions : VRAI.

3.Six millions de juifs européens - dont 3 millions de Polonais et plus de 1 million de soviétiques - ont été tués pendant la Seconde guerre mondiale, notamment dans des camps d'extermination et de concentration ; 1.1 million ont trouvé la mort dans le seul camp d'aushwitz.

Question n.152

Quel monument parisien a été orné du drapeau à croix gammée quelques heures seulement en juin 1940 ?

Réponse Joukov : La tour Eiffel l : FAUX. Réponse Guillaume : Arc de triomphe : VRAI

Devant le scandale provoqué par la présence du drapeau nazi sur l'Arc de Triomphes symbole de la grandeur française, les Allemands le retirent rapidement. Il est présent cependant un peu partout dans Paris, tout comme les uniformes vert-de-gris des soldats Allemands.

Question n.153

Qui a organisé la "Solution finale

Réponse Joukov : Göring : FAUX Réponse Cryx : Himmler : FAUX

2. Adolf Eichmann a mis en oeuvre la "solution finale à la question juive en Europe", énoncée à la conférence de Wannsee en janvier 1942, mais déjà initiée depuis des années, puisque les premiers gazages dans les camps ont commencé en décembre 1941.

Je le remet, peut être ne l'avez vous pas vue.

Montgomery
caporal chef 1ère classe
caporal chef 1ère classe

Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  nemes le Ven 14 Sep 2012 - 20:52

Préparation du plan de Solution finale :

Reinhardt Heydrich
avatar
nemes
MJ
MJ

Messages : 4886
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Valou70 le Sam 15 Sep 2012 - 7:29

Dommage que je n'ai pas vu le quizz j'aurais eu 3 réponses justes car je suis passionné de cette période llez voir mon blog où je vous fait découvrir ma collection: passion-us-70.skyrock.com/
Cdlt Valou

Et là solution finale avec le protocole de Waansee en janvier 1942 c'est là quelle est exprimé en 1er.
avatar
Valou70
Adjudant chef
Adjudant chef

Messages : 111
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Rûth d'Arnac le Sam 15 Sep 2012 - 9:58

Tu as des pièces sympha. Pour les différentes parties métalliques attaquées par la rouille, tu devrait les passer au Hertfeager (prononcer hertféguer) si tu en trouves chez les armuriers. C'est efficace et n'abime pas. Puis une fois propre et dégraisser tu passes un vernis transparent mat, sinon la rouille vas continuer a faire son effet comme j'ai vu dans des musés et quand tu prends l'objet dans les mains il tombe en poussière.
avatar
Rûth d'Arnac
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant

Messages : 201
Date d'inscription : 15/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Montgomery le Mar 18 Sep 2012 - 16:52

Domaine : Evénement politiques et institutions.

Question n.104

Ou a été organiser le procès des dirigeants nazis au lendemain de la guerre ?

1. Munich 2. Berlin

3. Nuremberg 4. Hambourg

Question n.105

Quelle étape, hautement symbolique, est la première démarche destinée à empêcher une nouvelle guerre entre la France et l’Allemagne, qui sont déjà combattues trois fois entre 1870 et 1945 ?

1. Le traité d'amitié franco-allemand 2. Le traité de l'Elysée

3. La création de la CECA 4. Le traité de Rome


Question n.106

Dans quelle ville le gouvernement français s'est-il réfugié en juin 1940 ?

1. Lyon 2. Toulouse

3. Vichy 4. Bordeaux


Dernière édition par Montgomery le Mar 18 Sep 2012 - 17:01, édité 1 fois

Montgomery
caporal chef 1ère classe
caporal chef 1ère classe

Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Montgomery le Mar 18 Sep 2012 - 17:01

Domaine : Combats.

Question n.16

Comment s’appelait l'opération de transfert des soldats américains vers la Grande-Bretagne en vue du Débarquement ?

1. Neptune 2. Bolero

3. Overlord 4. Torch

Question n.17

Qu'était le "criquet" des soldats américains ?

1. Une fiole d'alcool 2. Une trousse de premiers soins

3. Un parachute 4. Un objet métallique émettant un signal de reconnaissance


Question n.18

Comment s'appelait le plan de sabotage de la résistance destiné à freiner les déplacements routiers de la Wehrmacht, en juin 1994 ?

1. Le plan Bibendum 2. Le plan Vert

3. Le plan Diesel 4. Le plan Escargot

Montgomery
caporal chef 1ère classe
caporal chef 1ère classe

Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Valou70 le Mar 18 Sep 2012 - 18:45

Q16
Opération Boléro
Q17
Reponse 4 un objet métallique pour la reconnaissance, a été distribué en premier aux paras un coup (es tu allié?) 2 coup (oui)
Q18
reponse 1 surtout en 1994 =)

Q104
Les procès de Nuremberg pour que ces procès aient uun impact maximals, ils les ont organisé dans la ville "QG" du nazisme.
Q105
reponse3
Q106
Vichy car c'est une ville thermale avec beaucoup d'hotel pour loger tout le gouvernement.
avatar
Valou70
Adjudant chef
Adjudant chef

Messages : 111
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  aldary lou le Mar 18 Sep 2012 - 20:08

Qu était le systeme UHU couplant un semi-chenillé et un blindé?
avatar
aldary lou
Général de corps d'armée
Général de corps d'armée

Messages : 1329
Date d'inscription : 05/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Gueorgui Joukov le Jeu 20 Sep 2012 - 9:05

Domaine : Evénement politiques et institutions.

Question n.104

Ou a été organiser le procès des dirigeants nazis au lendemain de la guerre ?

3. Nuremberg

Question n.105

Quelle étape, hautement symbolique, est la première démarche destinée à empêcher une nouvelle guerre entre la France et l’Allemagne, qui sont déjà combattues trois fois entre 1870 et 1945 ?


3. La création de la CECA 4. Le traité de Rome


Question n.106

Dans quelle ville le gouvernement français s'est-il réfugié en juin 1940 ?


3. Vichy


Domaine : Combats.

Question n.16

Comment s’appelait l'opération de transfert des soldats américains vers la Grande-Bretagne en vue du Débarquement ?

3. Overlord

Question n.17

Qu'était le "criquet" des soldats américains ?

4. Un objet métallique émettant un signal de reconnaissance


Question n.18

Comment s'appelait le plan de sabotage de la résistance destiné à freiner les déplacements routiers de la Wehrmacht, en juin 1994 ?

4. Le plan Escargot

avatar
Gueorgui Joukov
Maréchal
Maréchal

Messages : 4005
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Stalingrad

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Montgomery le Jeu 20 Sep 2012 - 16:08

Domaine : Evénement politiques et institutions.


Réponses :


Question n.104

Ou a été organiser le procès des dirigeants nazis au lendemain de la guerre ?

3. C'est à Nuremberg, ville des grands rassemblement annuels de Parti nazi, avec sa grande place aménagée par l'architecte Albert Speer, que les Alliées ont voulu, symboliquement, organiser le procès de 24 dirigeants nazis, entre novembre 1945 et octobre 1946.
Réponses joueurs : Valou : Vrai Joukov : Vrai

Question n.105

Quelle étape, hautement symbolique, est la première démarche destinée à empêcher une nouvelle guerre entre la France et l’Allemagne, qui sont déjà combattues trois fois entre 1870 et 1945 ?

3. La création de la communauté du charbon et de l'acier, en 1951, avant la création de la CEE par le traité de Rome en 1957, vise à rapprocher les deux pays sur la production de deux matériaux hautement symboliques qui permettent de fabriquer des canons.
Réponses joueurs : Valou : Vrai Joukov : Vrai

Question n.106

Dans quelle ville le gouvernement français s'est-il réfugié en juin 1940 ?

4. Le gouvernement a quitté Paris le 10 juin pour se réfugier à Bordeaux le 15. L'installation à Vichy, une ville d'eaux dotée d'une grande capacité hôtelière, n’intervient qu'au mois de juillet, suite à l'occupation de Bordeaux par les Allemands prévue par l'armistice du 22 juin.
Réponses joueurs : Valou : Faux Joukov : Faux (Héhé, question piège Laughing )


Domaine : Combats.


Réponses :


Question n.16

Comment s’appelait l'opération de transfert des soldats américains vers la Grande-Bretagne en vue du Débarquement ?

2. L'opération Balero, initiée en 1941, vise à rassembler matériel et troupes en vue du débarquement. Le mouvement transatlantique s'amplifie progressivement, à l'image du célébre morceau de Ravel. En juin 1944, 1.5 millions d’Américains sont présent sur le sol Anglais.
Réponse joueurs : Valou : Vrai Joukov : Faux (Overlod c'est Normandie)

Question n.17

Qu'était le "criquet" des soldats américains ?

4. Les parachutistes américains largués au-dessus de la Normandie dans la nuit su 5 au 6 juin1944 étaient munis d'un "criquet", objet émettant un claquement sec. Ils disposaient aussi d'une"trousse d'évasion", avec une carte de la France et l'équivalent de 300 dollars en billet français usagés.
Réponses joueurs : Valou : Vrai Joukov : Vrai

Question n.18

Comment s'appelait le plan de sabotage de la résistance destiné à freiner les déplacements routiers de la Wehrmacht, en juin 1994 1944 Very Happy ?

1. Différents plans de sabotage sont élaborés par la résistance avec les service secrets britanniques et la France libre : le "plan Bibendum" ou "plan Tortue" concerne les communications routières. D'autres visent les réseaux éléctriques ou les lignes téléphoniques.
Réponses joueurs : Valou : Vrai Joukov : Faux ( Sa aurait pu l'être )

Montgomery
caporal chef 1ère classe
caporal chef 1ère classe

Messages : 41
Date d'inscription : 30/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Fram le Jeu 17 Jan 2013 - 15:34

Quel est cet avion, et pour quel fait de guerre de la seconde guerre (et oui :p) est-il connu ?

Vous n'avez pas le droit de regarder l'adresse url de l'image car il y a le nom dedans.

avatar
Fram
Général de brigade
Général de brigade

Messages : 979
Date d'inscription : 25/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  aldary lou le Jeu 17 Jan 2013 - 15:35

swordfish?
si c'est celui là, alors il a eu un rôle dans l'attaque du Bismarck
avatar
aldary lou
Général de corps d'armée
Général de corps d'armée

Messages : 1329
Date d'inscription : 05/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Fram le Jeu 17 Jan 2013 - 15:37

Bonne réponse !
avatar
Fram
Général de brigade
Général de brigade

Messages : 979
Date d'inscription : 25/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  aldary lou le Jeu 17 Jan 2013 - 15:38

non sans wiki. mais comme je sais que les anglais n'ont pas une mille avions aussi dépassés que le swordfish, par déduction...
avatar
aldary lou
Général de corps d'armée
Général de corps d'armée

Messages : 1329
Date d'inscription : 05/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la deuxiéme guérre mondiale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum